Difficultés techniques / Innovations technologiques

Ma première difficulté était de créer un sujet innovant permettant de manier différents matériaux et essences de bois.
Dans cet esprit j’ai choisi de réaliser une console contemporaine (dimensions : 93.5 cm de hauteur, 87.8 cm de largeur et profondeur 45 cm).
Les difficultés que j’ai décidé d’affronter sont les suivantes :
Restituer l’esthétique d’une console aux proportions équilibrées et aux lignes gracieuse, avec un respect des volumes et de l’anatomie ainsi qu’une richesse de détails.
Il fallait faire tenir la console de niveau avec peu de points de repères.
J’ai dû réunir les différents composants, car pour la partie sculptée ( égyptien sans corps levant les bras au ciel) chacun des éléments est dans une essence de bois différentes : tête en chêne teinté noyer ciré , les yeux coloriés en résine, le drapé est en chêne ciré , les bras sont en noyer ciré , le nuage en merisier ciré . Tout cela implique une grande précision technique avec profils et contre-profils.
L’innovation et les difficultés technologiques sont :
J’ai dû apprivoiser un produit nouveau : l’inclusion ( le bois est inclus dans la résine transparente). Ce procédé a remplacé les profils et l’ altuglas .
La plus grande difficulté a été de me familiariser avec la résine qui était inconnue pour moi. Cette nouveauté était devenue un devoir : sans savoir si c’était possible d’inclure diverses essences de bois dans de la résine, je me suis résolu à tout en apprendre.
je devais trouver une ou des résines qui aient une bonne adhérence sur les bois gras, durs, ou poreux. En effet, dans le bois il y a de nombreux pores où il y a constamment de l’air et des gaz qui ne s’éliminent que très lentement. Cette élimination se poursuit également après la gélification de la résine, faisant apparaître des bulles à la surface du bois inclus.
Ainsi pour laisser au bois toute sa beauté à travers l’inclusion, il m’a été nécessaire qu’il y ai une bonne adhérence de la résine sur le bois car s’il y avait eu un décollement, la surface du bois serait apparue blanchâtre et aurait perdu tout son éclat.
Le choix des résines :
On m’a aidé pour trouver la ou les résines et la manière de les utiliser. Il a fallu faire de nombreux essais, avec de nombreux échecs, mais le courage, la passion, le sens du devoir, l’écoute de mon intuition créatrice, m’ont permis d’atteindre mon but.
Composer au mieux une oeuvre avec des éléments symboliques.